Aller au contenu

2 POIDS, 2 MESURES

Dans l’affaire d’espionnage Pegasus, des députés annoncent porter plainte. 

Nos chers notables, passablement irrités, ne semblaient pourtant pas se préoccuper des libertés individuelles, lorsqu’ils votaient la surveillance de masse, illégale au regard du Droit Européen auquel la France est théoriquement assujettie.

Comment nomme-t-on cela ?

RAPPEL DE L’AFFAIRE PEGASUS
Près de 50.000 numéros de téléphone ont, semble-t-il, été ciblés par le logiciel espion Pégasus entre 2016 et 2021, selon le consortium de journalistes Forbidden Stories et l’ONG Amnesty International.

LIENS
Pegasus

Surveillance Internet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.